Leviers pour plus de RSE en restauration

Bien plus qu’une stratégie marketing, la responsabilité sociale de restauration est une démarche globale qui permet aux restaurants de minimiser leurs impacts environnementaux et sociaux et d’élaborer une stratégie de développement durable. Aujourd’hui, les restaurateurs sont de plus en plus concernés par l’amélioration de leurs pratiques environnementales et sociales et ont tout intérêt à s’inscrire dans des stratégies de responsabilité sociale de restauration.

On vous présente aujourd’hui 5 leviers de base pour plus de responsabilité sociale dans les restaurants.

Responsabilité sociale de restauration : quel objectif ?

La responsabilité sociale de restauration est une démarche volontaire des restaurateurs qui veulent assumer leur responsabilité en tant qu’acteurs de la société de manière générale. Plus particulièrement du point de vue environnemental et social.

Il s’agit d’une stratégie qui permet de minimiser les impacts négatifs des restaurants sur l’environnement et d’améliorer la qualité de vie de leurs collaborateurs. Mais, son objectif ne se limite pas à ça, elle permet aux clients de restaurants de vivre de magnifiques expériences gastronomiques. A ce sujet, il est nécessaire que tous les membres de l’équipe soient en accord avec cet objectif. Lors du recrutement des gérants, des cuisiniers et des serveurs, les candidats doivent être informés au préalable et invités à participer à la démarche RSE en restauration. Cela permet la mise en œuvre correcte de politiques comme la gestion des déchets, le recyclage et les dons des aliments.

5 leviers pour plus de RSE en restauration

Pour établir une stratégie de responsabilité sociale dans votre restaurant, vous devez vous baser sur cinq leviers.

1. Soignez vos approvisionnements !

Pour un restaurant responsable en matière de RSE, il faut veiller au mode de production des aliments qui composent les plats. Il est conseillé d’opter pour des produits labellisés (biodynamie, label bio, Label Rouge, Nature&Progrès, AOP / IGP).

Cela permet d’obtenir des produits de saison dont l’impact sur l’environnement est meilleur que celui des produits hors saison. En effet, une tomate qui a été cultivée sous serre non chauffée en été est 10 fois moins polluante qu’une tomate qui a été cultivée sous serre chauffée pendant la saison froide.

2. Préparez un menu éco-responsable et rentable !

La préparation des menus est étroitement liée aux approvisionnements. La carte du restaurant doit être courte et flexible pour s’adapter à la disponibilité des produits et aux exigences des clients.  

Proposer des assiettes composées de produits de saison est un gage de fraîcheur des aliments  auquel la clientèle est attentive. Il vaut mieux éviter les aliments issus d’élevage industriel qui requièrent une consommation élevée d’eau et dont résulte une émission intensive de gaz à effet de serre. 

On nous le dit souvent, manger moins de viande a un réel impact sur l’environnement. Raison pour laquelle, il faut penser à utiliser plus de produits d’origine végétale et moins de produits d’origine animale.

3. Optez pour une eau locale et écologique !

La consommation d’eau a un impact négatif sur l’environnement, particulièrement à cause de son transport et des embouteillages dans des bouteilles en plastique. Ainsi, opter pour une eau locale et écologique est la meilleure solution à mettre en place dans le cadre d’une politique de responsabilité sociale de restauration

En effet, les fontaines à eau sont un très bon moyen de proposer une eau micro filtrée produite directement sur l’emplacement de consommation du restaurant. Il s’agit d’une excellente solution pour minimiser l’utilisation des bouteilles en plastique à usage unique.

4. Minimisez les déchets alimentaires !

Le gaspillage alimentaire a des impacts lourds sur l’environnement. C’est pourquoi, la lutte contre le gaspillage des aliments doit être au centre des préoccupations des établissements de restauration. 

Pour minimiser le gaspillage alimentaire, il faut acheter les produits en juste quantité et utiliser tous les ingrédients. En outre, il est recommandé de réduire la taille des assiettes. Des assiettes non finies par les clients ne sont pas forcément synonymes de déception. Elles peuvent également être la preuve d’un repas trop copieux et difficile à terminer.

5. Engagez des personnels conscients et éco-responsables  !

Dans le cadre de la politique de responsabilité sociale de restauration, vous pouvez également mener à bien des actions solidaires et sociales. Cela commence par une bonne gestion des ressources humaines. Il est toujours plus facile de mettre en place de bonnes pratiques RH quand vous engagez la bonne personne pour chaque poste. Il convient de recruter des candidats motivés, dynamiques et conscients de l’importance de la responsabilité sociale de restauration.

Article précédentRestaurant traditionnel et restaurant gastronomique : quelles différences ?
Article suivant5 conseils pour gérer la communication digitale de votre fast-food

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici